Une étoile est née parmi les stylistes belges : elle s’appelle Sara Roces-Buelga !

La créatrice de lingerie fine et de robes de mariées, Sara Roces-Buelga, sublime le corps des femmes avec son idée de génie d’associer broderies et dentelles.

Cette jeune styliste est belge d’origine espagnole, comme vous pouvez le deviner à son nom de famille.

Celui-ci lui vient de ses grands-parents paternels et elle le porte avec fierté.

Elle nous explique qu’il n’y a que des filles dans sa famille, et que ça lui tient beaucoup à cœur que son nom soit transmis en faisant valoir son art.

 

On a eu la chance de la rencontrer, d’essayer ses tenues et de lui poser quelques questions.

sara_roces_buelga_melanie_nizette_aline_moure
Interview:

As-tu toujours voulu devenir styliste ? 

Enfant, j’avais des envies très créatives, l’envie de goûter à tout ce que l’art peut englober et que je découvrais, les yeux remplis d’émerveillement…

Pour la petite anecdote, petite fille, je confectionnais déjà pour mes poupées de jolies petites robes.

Avec le temps, j’ai développé, en suivant un cursus artistique, un certain goût pour la peinture et la sculpture .

C’est à l’adolescence que j’ai découvert l’univers fabuleux du spectacle ainsi que ses costumes, et c’est là que tout a commencé.

Dès que j’ai entendu parler du métier de costumière, je n’ai plus eu aucun doute sur la ligne de vie que j’allais emprunter.

Les études de stylisme était une évidence.

Grâce à elles, j’ai découvert la mode dans son sens le plus large et je suis « tombée amoureuse » plus particulièrement de la haute couture.

sara_roces_buelga_melanie_nizette

Quels sont les inconvénients de cette profession ? 

Hélas ! Il y en a beaucoup trop, mais je vais citer ceux qui, à mon humble avis, ont énormément d’impact sur l’avenir des créateurs.

L’artisanat local et les savoir-faire ancestraux se sont perdus au profit des multinationales de la confection. A l’heure actuelle, notre société a perdu la notion de la beauté.

A l’époque, on nous créait aussi un vêtement en fonction de notre personnalité ! De nos jours, on cherche à calquer les canevas que la « mode » nous impose.

Ainsi nous sommes de parfaits petits clones alors que celui que nous considérons comme le marginal de la mode est pourtant souvent celui qui est le plus créatif.

sara_roces_buelga_melanie_nizette_aline_moure

As-tu des conseils à donner aux personnes qui voudraient s’engager sur cette voie ?

Rentre chez toi, ta mère t’a fait des gaufres ! Mouhahahaaa, non je déconne bien sûr !

Il n’y a pas de conseils à donner… juste que la mode ce n’est pas un métier ordinaire, c’est une passion, une manière de vivre, un sacrifice perpétuel, une remise en question constante!

La mode, c’est cruel ! Il faut donc ne jamais rien lâcher ! Et finalement, on ne va peut-être jamais y arriver…

 sara_roces_buelga_melanie_nizette
Pourquoi la dentelle ? 

Parce que sa beauté est sans équivoque et intemporelle…

Qu’elle représente un savoir-faire qui relève de l’excellence, qu’elle met à l’honneur les pratiques anciennes de la broderie manuelle.

Que son histoire traverse les siècles et que sa symbolique appartient aux femmes !

Où trouves-tu tes inspirations ?

Chez la femme et son histoire, son corps, ses formes.

Mais aussi dans la matière, la manière de la manipuler, de la contraindre, de lui donner forme et vie.

sara_roces_buelga_aline_moure

Reconnaîs-tu  plusieurs icônes de la mode ?

Alexander McQueen ( le meilleur à mon goût)

Stephan Rolland

Iris Van Noten

Quels sont tes projets pour l’avenir ?
La création de ma maison couture ainsi qu’un atelier collectif d’artistes « textiles ».
Comment contacter Sara ?
Instagram: sararocesbuelga

 

 sara_roces_buelga_melanie_nizette_aline_moure
Vidéo du Backstage:
https://www.youtube.com/watch?v=PVAvZwY0few