En tant que « Comédienne », j’ai toujours entendu dire : « Ne faites pas de figuration ou en tous cas, ne le notez surtout pas dans votre CV, cela risque de vous ‘décrédibiliser’ ».

Ces dernières années, j’ai écouté sagement ce conseil de « pro ». Je n’ai donc jamais postulé pour faire de la figuration.

Pssst-figuration

Je ne sais pas comment exactement, -j’avais sûrement envoyé mon profil pour une annonce sur un site de castings et on a gardé ma fiche dans les dossiers- mon nom et ma photo se sont retrouvés sur un fichier de figuration d’une maison de production. Et un homme m’a contacté récemment pour me proposer de faire une figuration payée (84€ pour la demi-journée de tournage) à Paris, la semaine passée.

J’étais justement à Paname pour un casting et comme je n’avais pas grand’ chose à faire (et puis surtout – pour ne rien vous cacher –  je suis continuellement dans la dèche … ça ne durera pas, c’est juste passager- je me le répète tous les jours, et j’essaie d’y croire ! -)

J’ai vu là une belle occasion de remonter un peu en positif sur mon compte en banque.

 

Ce qu’il faut savoir quand on se lance dans la figuration :

  1. C’est souvent très mal organisé :

On m’envoie un SMS à la dernière minute, la veille ‪vers 20h00 en me disant « Bonjour, rdv à tel endroit à telle heure, apportez des fringues d’été genre année 2002! »

Euh… OK !!! Alors merci d’avoir prévenu aussi tôt, je ne suis pas chez moi, toutes mes fringues sont en Belgique, et je n’ai même plus un livre dans ma bibliothèque (comme j’ai tout déménagé y a un mois !). Mais ce n’est pas grave, je ferai pour un mieux.

 

  1. Ça ne sert à rien d’être ponctuel :

Le jour J, je me rends au rdv, je suis hyper ponctuelle, (D’accord… ça m’arrive pas tous les jours mais quand c’est pour du taf, je fais des efforts… surhumains !) J’arrive au rdv, je croise une vieille connaissance du Cours Florent ! (Je pense « Ouf, je ne suis pas la seule « looseuse du jour » lol »), il y a trois pelés et un tondu. On attend un/e responsable… Elle arrive avec une demi-heure de retard, s’est gourée dans les numéros de nos noms pour signer les contrats, elle nous dit qu’il est ‪13h30 et qu’on aura fini « vers » ‪19h30 (c’est le « vers » qui me fait vraiment flipper!! Lol)

 

  1. Pensez à vous habiller chaudement si c’est l’hiver, et en mode « cool ».

Pssst- figuration- froidEnsuite on se retrouve tous au bar, non chauffé bien évidement, c’est censé être l’été, j’ai juste envie de vous dire qu’on va se les cailler et ce, toute l’après-midi et donc qu’on va sûrement attraper la crève.

Moi qui suis sujette à choper tout ce qui passe en ce moment : bonjour !!

On attend une heure, deux heures, trois heures, toujours pas de signe de vie des techniciens et du réalisateur qui était en train de finir une scène à en banlieue.

 

  1. Prévoyez de quoi grignoter et boire :

On apprend qu’au final, ils sont tous juste en face du bar où on doit tourner, et qu’ils sont en train de manger ! Ben oui… Normal ! Pause déjeuner !

Alors que nous, on était censé avoir mangé avant d’arriver !! Parce que pas de Régie plateau, même pas un mini-buffet avec un cake tout pourri, et encore moins du jus d’orange ! Super la production de ouf ! Même sur les courts-métrages bénévoles, c’est mieux organisé parfois.  Mdr

Ensuite pour couronner le tout, un mec arrive avec des menus du Quick, pour lui et les deux meufs qui organisaient l’encadrement des figurants. Donc odeurs de mal bouffe à gogo ! Merci de nous faire baver, on n’a pas du tout faim !

 

  1. Prenez « de quoi vous occuper » ; un livre, un texte à étudier, un téléphone et un chargeur, un cahier, ou même votre ordinateur :

J’emprunte un livre, à un de mes potes, je tombe par hasard (si vous croyez au hasard) sur les fables de Lafontaine.

Je lis « le chien et le loup » juste pour le fun je vous l’écris :

Un Loup n’avait que les os et la peau ;
Tant les Chiens faisaient bonne garde.
Ce Loup rencontre un Dogue aussi puissant que beau,
Gras, poli, qui s’était fourvoyé par mégarde.
L’attaquer, le mettre en quartiers,
Sire Loup l’eût fait volontiers.
Mais il fallait livrer bataille
Et le Mâtin était de taille
A se défendre hardiment.
Le Loup donc l’aborde humblement,
Entre en propos, et lui fait compliment
Sur son embonpoint, qu’il admire.
Il ne tiendra qu’à vous, beau sire,
D’être aussi gras que moi, lui repartit le Chien.
Quittez les bois, vous ferez bien :
Vos pareils y sont misérables,
Cancres, haires, et pauvres diables,
Dont la condition est de mourir de faim.
Car quoi ? Rien d’assuré, point de franche lippée.
Tout à la pointe de l’épée.
Suivez-moi ; vous aurez un bien meilleur destin.
Le Loup reprit : Que me faudra-t-il faire ?
Presque rien, dit le Chien : donner la chasse aux gens
Portants bâtons, et mendiants ;
Flatter ceux du logis, à son maître complaire ;
Moyennant quoi votre salaire
Sera force reliefs de toutes les façons :
Os de poulets, os de pigeons,
Sans parler de mainte caresse.
Le loup déjà se forge une félicité
Qui le fait pleurer de tendresse.
Chemin faisant il vit le col du Chien, pelé :
Qu’est-ce là  ? lui dit-il.  Rien.  Quoi ? rien ? Peu de chose.
Mais encor ?  Le collier dont je suis attaché
De ce que vous voyez est peut-être la cause.
Attaché ? dit le Loup : vous ne courez donc pas
Où vous voulez ?  Pas toujours, mais qu’importe ?
Il importe si bien, que de tous vos repas
Je ne veux en aucune sorte,
Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor.
Cela dit, maître Loup s’enfuit, et court encor.

 

Finalement, une femme arrive, elle ne se présente pas mais quand même, elle salue tout le monde et nous explique pourquoi on est là et pourquoi on tourne cette scène, elle nous raconte en 2/2 l’histoire, et apparemment on tourne pour une série TV.

Voili voilou.

 

  1. Toujours prévoir plusieurs tenues différentes :

La costumière demande à voir nos différentes tenues, euh… On ne nous avait pas prévenu dans le gentil petit SMS de dernière minute qu’il y avait 3 scènes donc 3 tenues différentes.

Moi qui avais juste pris une tenue, j’ai dû emprunter une chemise à carreaux à une autre figurante.

Puis les techniciens arrivent, préparent tout, posent les lumières, le trépied, la caméra, etc. pendant que nous nous changeons en 4eme vitesse ! Enfin, ils nous positionnent…

Et c’est parti pour le « tournage ». On doit simuler une méga teuf, dans un bar australien, en mode super ambiance, pompedup !

Pssst Figuration Froid

Il fait froid, je sais, je l’ai déjà dit, mais je le répète.

Comme on est en l’an 2002, on est sensé pouvoir fumer mais comme on ne peut pas vraiment fumer, on est envahi de « fumée chimique » avec un ventilateur qui nous vient en pleine face. Ah, je n’ai sûrement pas encore assez dit qu’il faisait froid !!!!

 

 

  1. Etre sexy et souriante à tout prix :Jupe cuir noir col bateau

Je suis arrivée avec une dégaine abominable, en jogging, avec ma robe en dessous, je vous dis juste qu’il m’a suffi de retirer le jogging, de me retrouver en jupette en cuir pour que l’organisateur des figurants me remarque et me demande de faire plusieurs passages devant la caméra. Visiblement, ça aide d’avoir de jolies gambettes et une mini-jupe !

 

 

 

  1. Rester humble même si on a envie de dire tout haut ce qu’on pense tout bas :

SAV PssstAvant la fin de la journée arrive un grand black, avec une belle écharpe et bien fringué, il était au téléphone en mode « je me la pète trop » : « Non mais la fille elle a pas compris, elle a refusé de dîner avec moi hier soir, du coup je lui ai dit qu’elle était en service après-ventes dès à présent, qu’elle espère même plus que je lui présente Tchik et Tchak, Blablabla » puis il raccroche, vient près de nous.  Il nous salue et dit un truc du genre « Vous ne me demandez pas qui je suis ?! »

Silence radio…

« Je suis le producteur de cette série ».

Il ne me parlait pas personnellement sinon je lui aurais répondu très humblement : « Grand bien te fasse, m’fieux ! » (avec mon accent belge à couper au couteau !)

 

  1. S’amuser quand même et prendre du plaisir :

Même si on n’a pas de rôle important, on participe quand même à la réalisation d’un projet artistique, et fatalement, quand on tourne, c’est du kiff, et le temps passe à une vitesse hallucinante, on se retrouve le soir, la journée est finie, on applaudit, on se casse. On s’est fait des potes…, on en a ajouté quelques-uns sur Facebook, (comme si on n’en avait pas déjà assez…).

On les reverra, peut-être… ou pas… Qui sait ?!

 

  1. Savoir refuser des projets ‘bateau’ poliment :

On repart avec des propositions pour de petits rôles dans des courts-métrages amateurs. Mais oups, sorry, moi ça fait des années que je refuse de bosser dans des projets à la 6-4-2 sans production si je ne connais pas très très bien le réalisateur. (Oui, encore une fois, je me fais passer pour une connasse sans cœur. Mais je m’en branle grave ! Parce que les Courts-métrages galère, j’ai connu et …  non merci ! )

 

  1. Après le travail, l’amusement :

 

Pour me relaxer, je vais au cinéma, voir « I, Daniel Blake » de ken Loach. Je regarde les figurants et je me dis : « Oh ! les pauvres ! » mais bordel, il en faut et heureusement qu’il y en a.

 

Par contre, la prochaine fois, ça sera sans moi. J’ai testé, j’ai détesté… Euh … j’ai parlé trop vite … Et je vais recommencer…

# Tropdansladèche !!

 

Pssst frigo vide

 

*Images prises sur Google:

  1. Boulevard des Italiens : Treize heures Sérigraphie par Gérard FROMANGER.
  2. Classroomclipart.com
  3. Google.
  4. selfie Iphone.
  5. Omar et Fred et leur célèbre téléphone rouge.
  6. Google « Le syndrome du frigo vide ».