Les mois d’hiver sont longs et nous sommes nombreux à détester le froid ! Quand le soleil brille la journée, c’est une belle source de joie mais ce n’est pas fréquent en Belgique ! Ici, on dit toujours que si on profite d’une semaine de soleil, on le paie cher après …

Pssst Winter

Et c’est bien vrai! Je ne voudrais pas être médisante mais vous avez déjà vu la tête des Belges? En rue, par exemple, ils sont pâles, revêches, pressés : de fuir le mauvais temps sans aucun doute … Ou alors ils sont grincheux, ils ont le regard fuyant, ils traînent la patte… Comme si le climat les gelait sur place !! Je dis ça, je n’dis rien … On croirait que je prends leur défense et il y a un peu de ça parce quand on lit ce que Baudelaire a écrit sur les Belges, c’est monstrueux, peu flatteur et sans excuse… Jugez vous- mêmes  et surtout ne vous sentez pas obligés de vous moquer de nous … On a beaucoup de qualités, certes oubliées par le grand écrivain mais indéniables, je vous l’assure!

Pssst Winter

Il suffit pour vous en rendre compte de parler avec nous, et tout de suite les visages s’illuminent et tous les soleils absents de l’univers se retrouvent dans nos yeux. Non. Non, je n’exagère pas…

Allez, à la semaine prochaine !

Pssst Winter Aline Moure

  • Pictures By Fred Chapotat
LES BELGES ET LA LUNE (Charles Baudelaire)

On n’a jamais connu de race si baroque
Que ces Belges. Devant le joli, le charmant,
Ils roulent de gros yeux et grognent sourdement ;
Tout ce qui réjouit nos cœurs mortels les choque.

Dites un mot plaisant, et leur œil devient gris
Et terne comme l’œil d’un poisson qu’on fait frire ;
Une histoire touchante : ils éclatent de rire,
Pour faire voir qu’ils ont parfaitement compris.
Comme l’esprit ils ont en horreur les lumières,
Parfois, sous la clarté calme du firmament,
J’en ai vu qui, rongés d’un bizarre tourment,

Dans l’horreur de la fange et du vomissement,
Et gorgés jusqu’aux dents de genièvre et de bières,
Aboyaient à la lune, assis sur leurs derrières !

« Pauvre Belgique »

« Le visage belge, ou plutôt bruxellois.

Chaos.

Informe, difforme, rêche, lourd, dur, non fini, taillé au couteau.

Dentition angulaire.

Bouche non faite pour le sourire.

Le rire existe, il est vrai, mais inepte, énorme, à propos de bottes. »